Voeux tartinés à la moutarde.

Je déteste les voeux, surtout ceux souhaités juste pour les souhaiter.

Je passe déjà mes journées à afficher un sourire niais, ou commercial, selon le con se trouvant en face de moi. Ou à ravaler ma fièreté pour agenouiller mon ego devant la famille qu’il ne faut surtout pas froisser. Alors quand je dis qu’Internet est pour moi une incroyable bulle de liberté, ce n’est pas pour justifier toutes les petites choses un peu vulgaires que je dégaine à la minute.

Avant, quand on déclarait « je t’aime », on s’arrangeait pour que la personne à qui c’était destiné ne l’oublie jamais. Ou alors on ne dormait pas durant 57 nuits avant de se lancer enfin. Aujourd’hui, il n’en reste que 3 minables lettres qu’on peut insérer dans un texto pour qui veut. Triste.

Avant, on disait « Joyeux [insérer une quelconque fête] » car cela avait un sens. Aujourd’hui, c’est comme si on déroulait un calendrier à souhaiter. Mais au fait, que célébrions-nous ?

Avant, on notait les anniversaires dans les agendas et on essayait de s’en rappeler. Aujourd’hui, c’est l’affaire de 20 secondes chrono sur Facebook qui se charge de tout. Heureusement, sinon il n’y aurait que les mails de rencontresbogosssss.com pour me chanter un bon anniversaire. #wait

Comment en sommes-nous arrivés à l’ouvrir pour sortir un flot de mots qu’on ne pense pas ? Pourquoi te crier « bonne année » alors que les 7 dernières décénies, ce sont les seuls mots que je t’ai prononcés (parce que je ne sais pas quel jour crier « bon anniversaire », à vrai dire) ? Ah la courtoisie…

Très récemment, j’ai râlé sur les FF. C’est une tradition twitterienne de recommander des Twittos à ses abonnés le vendredi, d’où le FF pour Follow Friday. Dans toute logique, on recommande quelqu’un pour un motif précis et parce qu’on le connait bien. Figurez-vous qu’on peut quand même tomber sur des idiots qui ne vous lisent pas mais vous recommandent quand même. Comment ? En faisant un FF Back à une personne qui a regroupé plusieurs personnes, dont vous, dans un FF. Je suis allergique -avec les boutons, les cloques, les rougeurs, toussa – à ceux qui confondent « répondre » et « répondre à tous », surtout lorsque la réponse est PERSONNELLE. Bordayl, ils ont appris à écrire sans apprendre à lire ou kowa ?

GNNNMPFFFFKRRRBref.

Quand on crache sur beaucoup de choses, on finit par en avoir la bouche assechée. Mais soyez sûrs que si je dépense un peu de ma salive pour préciser que j’apprécie quelqu’un ou quelque chose, c’est tout sauf mensonger.

Alors bonne année à vous. Et que cette année nous ouvre les yeux sur beaucoup de choses. C’est tout nase, mais si je vous avais souhaité Amour, Gloire et Beauté, ça n’aurait pas été honnête vu que je ne vous connais pas.

Publicités

3 réflexions sur “Voeux tartinés à la moutarde.

  1. Ha ha, de la bienséance à la Moutarde. J’aime bien.

    Je suis allé parcourir ta section « polémique » et me suis attardé sur ton article sur le racisme Gasy. Pourquoi est-ce qu’on ne peut plus commenter ? :-/
    Je partage bien évidemment ton constat. D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquelles je n’en fréquente pas beaucoup. Avec le « Fialonana », ce sont pour moi les tares les plus tristes des Malgaches. Même au sein d’une même famille. C’est dingue.

    ça me rappelle une chanson de Kery James, « Ensemble » qui dit:

    Dès que tu sors la tête de l’eau, ils veulent te noyer, te broyer, peut-être même te nettoyer. Tu ne leurs doit rien mais les frères veulent te faire payer.
    T’a beau venir de loin comme eux
    vue que tu t’en sors ils estiment que tu n’est plus comme eux

    La honte négro, t’a du retard je te le dis d’avance.
    Pendant qu’on se mange entre nous les autres avancent …

    1. Merci David ! On ne peut plus commenter parce que c’est un vieil article et qu’il faut s’y prendre dans le mois de la publication, sinon les commentaires ferment automatiquement.

Dégueuler un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s