Pourquoi le fanatisme végan commence sérieusement à me les briser.

 
(Dessin par Mrzyk & Moriceau, qui fait des illustrations bien kiffantes)

Je lis beaucoup de choses sur le véganisme, très à la mode en ce moment, et je comprends. Le problème : ça commence sérieusement à me broyer les couilles (oui j’en ai, kestakru) avec le discours moralisateur des VegaNazis. Et pourtant, je me suis toujours efforcée de respecter les régimes alimentaires spécifiques dûs à la culture, des problèmes de santé ou à un engagement individuel.

Comme si ça ne suffisait pas d’être jugé sur l’apparence extérieure (fringues, maquillage, attitude toussa toussa), maintenant nos choix sur alimentation aussi y passent. C’est quoi la suite ? Être jugés sur notre manière de nous torcher le cul ?

Si vous ne voulez plus rien ingurgiter qui soit d’origine animale, ou qui perturbe d’autres animaux, au lieu de juger sans sommation les autres allez jusqu’au bout de votre démarche. Par exemple, vous pourriez :

– vous débarasser de tout ce que vous avez en cuir, en laine, plumes, peaux de bête et en soie.

– laisser une colonie de poux et de morpions proliférer sur votre corps

– cesser de discriminer les animaux invisibles à l’oeil nu et éviter de les bouffer aussi

– ne pas manger les plantes car ça fait moins de nourriture disponible pour les animaux non-carnivores

JE RAPPELLE, je n’ai rien contre les vegans, ni contre ceux qui ont une alimentation différente de la mienne tant qu’ils me foutent la paix.

Vous êtes en meilleure santé depuis le véganisme ? Super. Vous vous estimez meilleurs humains que les autres, okay super mais je m’en fous royalement. On galère déjà pas mal à unir l’humanité avec les conneries sur la religion et les intérêts politiques, alors venez pas en plus faire chier pour la bouffe.

Oui, il existe de puissants mécanismes sombres et injustes qui s’appellent lobby. Oui c’est regrettable.

Oui, si tout le monde faisait pousser sa propre bouffe et ramassait sa propre merde sans doute on serait dans un monde moins crade. Le débat n’est pas là.

Oui, c’est dommage que d’autres êtres vivants souffrent pour nous nourrir. Mais la nature n’est-elle pas ainsi faite ? D’où le petit recueillement (pour ceux qui le pratiquent) avant de manger pour remercier ceux dont on a pris la vie pour nous nourrir ?

D’autant que je vis dans un pays où choisir la qualité de sa nourriture est encore un luxe pour 95% de la population. Je ne suis pas plus contente que les moralisateurs de voir mon peuple se nourrir de nouilles lyophilisées, de biscuits bourrés d’huile de palme, de sucreries en aspartame et toutes les autres saloperies. Chez moi la majorité gens se foutent de bien manger, tant qu’ils mangent, et y’en a un sacré paquet qui s’en frottent les mains.

J’ai grand espoir que ça change un jour. Et je doute que ce soit en se jugeant les uns les autres qu’on y arrivera.

Alors stop. Et merci. Ah, et par avance, bisous les #Veganazis 💚

@m0utarde

ALO UI CER FRANCOPHONIE

​Les préparatifs du sommet de la Francophonie font pas mal de bruit dans l’actualité à Madagascar, qui accueillera d’ici quelques semaines ce prestigieux événement.

Bien entendu, je ne mets pas en doute les supposées retombées économiques, évidemment que c’est une opportunité. Mais pour être à même de pouvoir en profiter, nos moyens suffisent-ils vraiment ? Ces moyens sont-ils réellement utiles affectés à ce balai de mise en place de caches-misères ?

TOI AUSSI JOUE AVEC MOI A « SOYONS NAÏFS ET BÊLONS DES QUESTIONS POUR MEUBLER LE VIDE DE NOS VIES »

Pourquoi dans le Sud de Madagascar je ne vois pas le même empressement digne d’un lapin pressé de jouir pour bâtir des écoles et des hôpitaux ?

Pourquoi lorsqu’il s’agit d’impressionner les étrangers, tout le monde est au taquet ? ( = Pourquoi y a-t-il des faux handicapés qui font la manche ?)

Pourquoi le sort des citoyens malgaches ne déchaîne pas la même putain de passion ?

Pourquoi tout s’est fait à la dernière minute malgré le timing LAAAAAAARGE qu’on avait pour tout mettre en place comme il faut ?

Pourquoi dans des pays supposément démocratiques, les gens se font élire par défaut et non par pure conviction ?

Pourquoi la guerre ?

Pourquoi la pauvreté ?

Pourquoi la haine ?

Pourquoi y a-t-il des gens qui se gourent encore à dire « chocolatine » au lieu de « pain au chocolat » ?

Pourquoi ta gueule Moumou ?

OKAILLE je redisparais pour ne ré-apparaître que lorsque j’aurai trouvé des réponses admissibles et puis MERDALORJENAIMARRRH.

@m0utarde

Cacas plaqués or VS Pépites plaqués caca

Madagascar regorge de putain pépites qui s’ignorent et qui se font, pour cette raison, avoir.

Mais bien profondément, hein.

On ne les valorise pas car elles ne parlent pas (assez bien) Français, car elles n’ont pas de diplôme, pas assez d’expérience, car elles ne sont pas des « vazaha » (« étranger »), car elles ne connaissent pas leurs droits, ou car elles ne sucent pas tout simplement.

image

(Je mets une photo de sucette car j’ai la flemme d’organiser un shooting photo de caca et pis ça va détendre votre lecture)

Lors des recrutements qu’on m’a chargés de faire, j’ai toujours eu pour instruction de négocier les prétentions à la baisse lorsqu’il s’agit de Malgaches trop gourmands. En général, ça marche car je suis une Badass pour vendre du rêve et de l’espoir à ceux qui ont, comme moi, la rage de réussir.

Mais quand on observe de plus près :
– si tu démarres tu dois accepter d’être payé en cacahuettes en plastique
– les promotions internes sont en carton : certains employeurs vont se contenter d’une misérable augmentation qui ne correspond pas à la charge de travail qui s’ajoute
– certains employeurs s’autosucent de leur immense générosité qu’il faut bénir tous les jours car ils offrent un peu plus que le salaire minimum
– si t’es pas Malgache t’as même pas à justifier ta prétention salariale, même si t’es incompétent.

Oui mes amis, nous parlons bien ici de sodomie au sable communément accepté par les employeurs qui profitent de la crise (bah oui, tout le monde cherche du taff).

D’ailleurs, quelques recommandations à leur égard :
CESSEZ DONC de profiter de cette « crise » pour sous-payer, nous savons vous et moi que c’est votre disposition à bien rémunérer qui est en crise;
CESSEZ DONC de croire que « tout le monde fait ça » veut dire que vos agissements sont légaux et excusables;
CESSEZ DONC de raisonner en « Management Daka Vody » (ou le management par le coup de pied au cul), en 2016 il y a d’autres manières de driver une équipe

Je suis particulièrement violemment allergique à ceux qui pensent qu’il faut à tout prix faire figurer un vazaha à la tête de l’entreprise, tant pis s’il ne sert qu’à la déco, même si à lui seul il pèse autant que le reste de la masse salariale.

Le message que cela envoie aux jeunes : ne perdez pas votre temps à étudier et investissez plutôt dans des soins pour vous clarifier la peau, lisser vos cheveux. Ouais, pissez sur votre identité pour singer ce que vous n’êtes pas. Ou alors, épousez-en un ou une, et c’est la réussite assurée pour toute la famille.

C’était le coup de gueule salvateur thérapeutique du jour. Merci. Au revoir.

m0utarde

Pourquoi nous devrions cesser de rêver petit car nous craignons de dépasser l’espace des réalisables

Ils ont le pouvoir nous voler les personnes qui nous sont chères, tous nos biens, l’air que nous respirons, notre énergie et notre santé, notre temps, nos espoirs secrets, notre avenir et même notre présent, l’essence de notre être et nos convictions, le meilleur de nous-mêmes. Tant que nous leur laisserons penser qu’ils ont le droit de nous réduire, ils se délecteront de ce buffet morbide à volonté.

Qui ça « ils » ? Qui sont ces mécréants ?

Tous ceux qui provoquent en nous un violent sentiment d’injustice et qui nous vampirisent pour satisfaire des intérêts vils et égoïstes : ceux qui dirigent (politiciens, patrons, etc), ceux qui s’estiment tout permis car ils sont proches des dirigeants ou car ils possèdent matériellement.

Notez bien qu’en général, lorsque quelqu’un vous dit « sais-tu qui je suis ? », cela signifie que vous êtes face à un esprit démuni qui cherche à vous imposer l’idée qu’il vous est supérieur pour l’unique raison qu’il détient les pouvoirs que j’ai cités ci-dessus.

Chaque fois que nous nous disons que nous sommes impuissants, ils grandissent. Chaque fois que nous leur déroulons le tapis rouge pour y grapiller les miettes de ce qu’ils ont dévoré, ils se renforcent. Chaque fois que nous agissons et pensons contre nous-mêmes car nous avons peur de perdre le peu que nous recevons, ils seront vainqueurs.

Combien de fois j’ai vu des personnes se laisser broyer car elles craignent pour leur sécurité ? Celle de leurs proches ? Leur salaire insuffisant ? Le fruit fragile de leurs années de combat ? Et j’en passe, la liste est encore longue… Il fut un temps, j’ai été parmi elles.

Nous valons mieux que ça.
Nous pouvons mieux faire que ça.
Ce monde nous appartient AUSSI. Et il ne viendra pas à nous comme un chien à qui on a donné l’ordre de venir, c’est à nous qu’il revient de nous bouger le cul pour le prendre.

Nous n’obtiendrons que ce que nous nous autorisons à penser que nous méritons.

Viens, prends ma main, qu’on rêve scandaleusement grand et qu’on se saigne d’amour à les réaliser.

m0utarde

Société, Religion et Proutprout

Je n’ai rien contre la Religion, étant moi même croyante et tolérante. Mais les Malgaches (et pas qu’eux, fort malheureusement) sont si pressés d’étaler leur soi-disant proximité avec Dieu, à se demander qui ils cherchent à convaincre.

Qu’est-ce que t’as à venir me faire rudement chier avec ton amour pour Jésus ?! Tu l’aimes, tant mieux. Il t’a sauvé, tant mieux. Si c’est si important pour toi prends une ligne privée avec Dieu et discutes-en avec lui : c’est à lui qu’il faut montrer ta foi. Le reste du monde n’en a rien à branler un équipage de marins frustrés en manque, alors contente-toi de ton Prix du Meilleur Croyant de l’année (décerné selon le barème ci-dessus) et ferme bien fort ta gueule ou va brailler ton fanatisme aveuglé très loin de moi. Dièse ras-le-cul, Djézeusse kwrrouaïste !

Premier Niveau [+ 1 point chacun]

– Aller à l’Eglise tous les dimanches matins.

– Décorer son intérieur et tous ses biens (téléphone, voiture…) avec des extraits de la Bible – de quoi en reconstituer une en fait, comme pour un puzzle –  sous forme de tableaux, de fond d’écran, de séries d’assiettes etc…

– Montrer le gros billet qu’on donne lors de l’offrande.

– Chanter très fort le cantique.

– Porter ses plus beaux habits et bijoux pour la messe, s’habiller comme des clochards le reste du temps.

– Flooder des prières sur les réseaux sociaux (ah bon, Dieu est sur Facebook ?).

– Intégrer des groupes de prière pour pécho.

Deuxième Niveau [+ 5 points chacun]

– Décrocher tous ses appels par « Dieu te bénisse ».

– Inonder un homme d’Eglise d’argent ou de faveurs sexuelles pour bénéficier d’une relation privilégiée avec le Seigneur.

– Enseigner à qui peut entendre comme le ferait un professeur de Théologie.

– Mettre sa foi entre parenthèse pour appliquer sereinement les pratiques ancestrales.

– Identifier des messages de Satan dans tout et n’importe quoi : chansons de Beyoncé, boîte de thé, sens de pousse des poils…

Dernier Niveau : Niveau Super Sayen [oh et puis à ce stade, ajoutez-vous le nombre de points que vous voudrez hein]

– Mentionner « récite la Bible en entier » et « peut énoncer  Notre Père à l’envers » sur son CV.

– Faire apparaître Jésus sur son arbre généalogique.

– Créer sa propre religion, qui sera évidemment plus vraie que les autres, et faire payer aux fidèles un droit pour l’entrée au Paradis.

– Se porter candidat aux présidentielles et déclarer avoir été envoyé par Dieu lui-même.

AMEN moi des pâtes, il fait faim.

#Madagascar : Candidatures en Carton et Patrie Bradée.

Enfin, des élections présidentielles. Enfin, les Malgaches vont pouvoir élire le chef de leur chère République. Que tu crois ?

J’étais de ces gens qui s’impatientaient devant la tenue des élections. Ok, j’ai eu la naïveté de croire que nous tiendrions là la clé, peut-être même le miracle divin qui jetterai enfin sa Sainte Lumière sur ce pays en perdition (je te le concède, j’étais très naïve).

Mais…

Mais.

Attendez. Avez-vous vu les choix qu’on a ?!

D’anciennes têtes verreuses d’anciens gouvernements peu scrupuleux qui n’ont pas assez pillé/violé/enculé les Malgaches tout au long de leur histoire. Ennemi public de la nation aujourd’hui, Messie demain. Et tout le monde se donne la peine d’écouter ce que ces gens ont à dire. Tout ça parce qu’en fait, ce n’était pas aussi terrible par le passé, ou alors le temps qui s’écoule altère facilement la mémoire des Malgaches.

Nous avons aussi de parfaits inconnus (autant faire un tirage au sort, bordel). Et des gens très connus mais dont tu n’aurais jamais soupçonné le moindre talent politique. Tout est bon à transformer en électeurs : fidèles religieux, fans, même les troupeaux de fourmis.

Alors tu vois, je me demande ce qui se passe dans la boite crânienne d’autres gens comme moi, simples et qui vont devoir cocher sur le bulletin unique format A0.

Vas-tu voter pour untel parce qu’il est dans tes proches et que tu espères en profiter ?
Vas-tu voter pour unetelle car Dieu l’a envoyée et que vaguement, toi aussi tu y crois ?
Vas-tu voter pour machin parce que finalement, même s’il ne pense qu’à sa poche, au moins la situation était vivable ?
Vas-tu voter pour truc-chouette parce que tes artistes préférés la soutiennent et parce qu’elle doit beaucoup aimer le peuple pour distribuer 2kg de riz à chaque foyer.
Vas-tu faire un feu de camp dans l’isoloir (et t’immoler) ?

Tu voterais pour un programme qui t’a convaincu, des valeurs dans lesquelles tu te retrouves et (tout de même) suffisamment de sens moral pour diriger un peuple dé-personnifié, j’aurais applaudi à 3 mains.

Mais on ne va pas se mentir, ça se passe rarement ainsi. Et moi tu vois, ça me casse les couilles que j’ai envie de me faire greffer exprès pour l’occasion. Parce que la démocratie, c’est pas « ah ouais putain mais coche mon nom, pourvu que ça te donne un Président ». Ne crois-tu pas que notre Patrie mérite mieux qu’un « pourvu qu’on ait un président MAIS ONSANFOU DE QUI » ? Tu diras quoi à tes enfants ? « Désolé, ma génération t’a laissé le même pays de merde parce qu’on n’a pas su apprendre des erreurs de la génération précédente » ?

Car c’est de cela dont il est est question, en réalité. Comment veux-tu construire un avenir si tu n’as même pas appris de ton passé ou – pire – si tu ne sais même pas qui tu es ?

Le pire, c’est cette jeunesse qui dort et ne se réveille que lorsqu’on l’y manipule, qui sait qu’elle chie sur son futur et qui se demande comment ne pas trop en pâtir. Cette même qui me lit, se dira au mieux « azi qu’elle a pas tout à fait tort la Miss Mourtarde » et qui oubliera parce que ça laisse de la place aux vrais problèmes, c’est-à-dire ceux qui concernent nos petites vies.

Enfin, je comprends aussi. Se soulever ? Encore ? Et aller dans quelle direction cette fois ? A quel prix ? A quel connard de FDP cela va profiter ? En finirons-nous un putain de jour ?

Alors tu fais comme moi. T’ouvres un blog, tu postes des articles rédigés au pif, tu espères atteindre des gens. Et tu pries pour que parmi eux, il y en ait quelques uns qui partagent ton envie de changement, ton ras-le-bol de ce gang bang au milieu duquel toute une population se trouve.

REP A SA LES INTERNETS.

@m0utarde

Comprendre Tanà en une image

Comprendre Tanà by m0utarde

Pour agrandir, cliquez sur l’image. Si ça ne marche pas, cliquez encore plus fort jusqu’à démonter votre souris, elle aime ça la cochonne.

Aheum.

Ceci est un schéma ultra-simplifié (n’oubliez pas que je suis une flemmarde et que j’aime faire comme ça me chante) de cette magnifique capitale qu’est Antananarivo. Si vous jugez que j’ai oublié des tiékars ou que je – attention je vais employer un mot très dangereux, à vos combis radioactives ! – calomnie, merci de vous référer à la phrase précédente. Si vous êtes satisfaits de votre visite, c’est le guichet de droite pour me payer.

Le sourire, c’est gratuit. Le coup de pied dans les couilles aussi.

Sinon, des bisous qui montent au nez,

@m0utarde –